Quoi de neuf?

BONNES VACANCES

OUVERTURE

DE L’ÉGLISE SACRÉ-CŒUR, D’OTTAWA

 

Après un très long temps de confinement, nous avons vécu l’ouverture de l’église, le vendredi 19 juin, fête du Sacré-Cœur. Nous avons expérimenté un très beau moment de retrouvaille et de solidarité. Cette fête patronale de la paroisse donnait un style particulier à notre célébration. Le Père Andrzej présidait la célébration et célébrait son 21e anniversaire d’ordination. Les gens étaient très heureux de se voir et d’exprimer un geste d’unité. Nous avions 45 personnes présentes. Andrzej a fait le lien avec le temps de solitude que chacun a vécu et la rencontre de celui qui nous soutien, Jésus Sauveur du monde. Il était important pour nous de garder l’aspect festif.

 

Nous avons eu aussi notre 1e célébration du dimanche, à 10 h 30. Le défi était de savoir combien de personnes seraient présentes. Nous étions 55 personnes à vivre ce beau moment de rassemblement et, en même temps, 22 contacts par Zoom, qui suivaient la célébration à la maison. Plusieurs bénévoles ont assuré les services essentiels dans les circonstances. Magnificat !

AU SANCTUAIRE

NOTRE-DAME DU CAP

 

La vie reprend son cours. La mission reprend ses droits et les confrères sont heureux. C'est le constat fait par le provincial, Luc Tardif, OMI, alors qu'il visitait les deux communautés locales samedi et dimanche derniers et se prêtait à une période d'échanges pour relire le vécu des derniers mois et regarder ensemble l'avenir. L'accueil fut chaleureux et les signes de confiance et d'appui étaient sans équivoque alors qu'on se prépare à bâtir une nouvelle équipe provinciale. 

CARNET SPIRITUEL

POUR LA ROUTE

 

Les gens qui s’adonnent à la marche sont de plus en plus nombreux. En pèlerinage vers Compostelle en Europe, ou sur le Chemin des Sanctuaires au Québec. Chez d’autres, marcher est simplement un bon exercice pour sa santé physique et mentale, ou un temps pour retrouver du sens à sa vie trop accaparée par le travail et les pressions sociales. C’est pour rejoindre ces diverses catégories de marcheurs que le Sanctuaire Notre-Dame du Cap vient de produire un « Carnet spirituel pour la route ». Dans un format qui se glisse dans la poche et une présentation hautement colorée, des questions, citations, invitations qui favorisent l’écoute de ce qui se passe en soi quand on est en mouvement. La méditation puise dans diverses spiritualités avant de proposer la riche expérience chrétienne. Un outil bien dans la ligne de la manière nouvelle de proposer l’Évangile. Même ceux d’entre nous à mobilité plus réduite y trouverons inspiration, et les pasteurs un outil pratique à partager. On peut se le procurer en ligne sur le site www.sanctuaire-ndc.ca, onglet Boutique.

ARCHIVES DESCHÂTELETS-NDC

CARTES

DE CORRESPONDANCE

 

Les archives Deschâtelets-NDC sont fières de souligner le travail du Père Réal Mathieu et du Frère Fernando Thibodeau pour leur travail colossal avec les cartes de la correspondance. Ils ont inscrit plus de 63 000 cartes d’index dans la base de données des archives. Ces cartes représentent autant de lettres écrites par des Oblats entre 1845 et 2018. Ce projet aura pris 2 ans et 8 mois pour être complété. Nous célébrons la patience de nos deux confrères et les remercions au nom des chercheurs qui pourront maintenant s’édifier grâce à la correspondance oblate originale.

Joseph Giguère (Source: CSN)

LES OBLATS SONT EN DEUIL

HOMMAGE À

JOSEPH GIGUÈRE

 

Nous avons été attristés d'apprendre la nouvelle du décès de Joseph Giguère, qui a été toute sa vie un frère pour nous et avec nous. Il fut au début de son parcours membre à part entière de notre Congrégation missionnaire. Mais l'Esprit l'a appelé ailleurs et il a fondé sa propre famille et poursuivi la mission autrement.

 

Nous avons tous bu à la même source, celle d'une conscience citoyenne, d'une approche communautaire en tout, d'une option préférentielle pour les plus vulnérables, de l'importance des gestes et des capacités de leadership de chaque personne. Joseph a été profondément religieux, au sens le plus radical du terme : un homme relié avec humanité et compassion à tout ce qui vit et bouge. Jusqu'au bout, il a vécu la mission avec vision et passion.

 

Nous sommes en deuil et offrons toutes nos sympathies à son épouse et à sa famille et aux innombrables personnes et groupes avec lesquels il a cheminé. En toute solidarité.

Luc Tardif, OMI

LE 21 JUIN

DANS NOS COMMUNAUTÉS INNUES

 

Bien que le 21 juin soit une journée importante dans nos communautés innues, celle de cette année a été particulièrement différente. Déjà dans le passé, les communautés soulignaient la journée de la fête des Pères, et celle des autochtones respectivement. Or cette année, les deux, arrivant le même jour, ils auraient bien voulu les célébrer en grande pompe, mais la Covid-19 a failli leur mettre un bâton dans les roues. Et sans baisser les bras, ils ont fait appel à leur créativité pour trouver une belle manière de joindre l’utile à l’agréable.

 

Dans la communauté d’Ekuanitshit où le confinement reste encore très respecté, la communauté a pris l’initiative de célébrer ces événements dans leur famille. Les familles ont été priées de s’assurer que la journée soit bien festive. Le comité organisationnel a lancé un concours qui voulait que chaque famille fasse des activités culturelles et ensuite leur envoyer des photos ou des vidéos de leur journée. Vite la journée s’est transformée en une occasion de démontrer la capacité créatrice de chaque foyer.

 

Quant à la communauté de Uashat-Maliotenam, leur journée a commencé avec une messe diffusée simultanément à la radio et à Innu-Web Télé. Les familles ont été invitées à suivre la célébration à partir de leur maison ou dans l’auto dans le parking de l’église par l’internet.

 

Tout de suite après la messe, ils ont fait le tirage des cadeaux avant de se lancer dans un concert virtuel animé à partir de l’église par deux musiciens populaires de la communauté. À la fin de la journée, tout le monde était content surtout à Mingan où la fête a été clôturée avec un feu d’artifice bien spectaculaire.

 

Cornelius Nnaemeka Ali, OMI

par Denyse Mostert, associée

PROCHE DES GENS…

Malgré la multitude d’œuvres qu’il crée et sur lesquelles il continue de veiller, Mgr de Mazenod n’est pas un administrateur mais un père. Il reste proche de ses diocésains car il les aime. Un jour qu’il visite Marseille à ses côtés, l’archevêque de Lyon est stupéfait de voir qu’Eugène de Mazenod salue par leur nom la plupart de gens qu’il rencontre, “même les marchandes de poissons du Vieux Port et même quelques filles de mauvaisei vie, qu’il s’informe de leur santé, de leur famille.

Ce que pense Eugène de l’épiscopat : “Si l’on savait bien ce que c’est qu’un évêque, on s’étonnerait moins de le voir s’approcher de ses ouailles quand elles sont dans l’affliction ou aux prises avec la maladie et la mort. J’aime ces gens et je dois avouer qu’ils me le rendent bien”. Les gens bien pensants s’étonnent de le voir pleurer et porter le deuil du fidèle Dauphin, à la fois portier, sacristain et cocher de l’évêché que le choléra emporte en 3 jours. Il leur répond : “Oui, j’aime d’une véritable, d’une sincère, d’une tendre affection et je n’en ai point de honte. Je pleure la perte de tous ceux qui me sont dévoués. J’ai en horreur les égoïstes, les cœurs insensibles qui rapportent tout à eux et ne rendent rien pour ce qu’on leur donne. Plus j’étudie le cœur du Christ, plus je médite sur les actions de sa vie, plus je me convaincs que j’ai raison et qu’ils ont tort.”

 

(*)omiworld.org/fr/content/documentation/500/juillet-2008/#5

Animation spirituelle de la Province oblate Notre-Dame-du-Cap

La solidarité avec les Églises locales, la communion avec l’Église universelle, l’intérêt pour le vécu des pauvres dans le monde reflètent bien des traits fondamentaux du charisme oblat à ce moment-ci de notre histoire.

Statistiques oblates

Suivez l'évolution de la présence oblate dans le monde sur le site Internet OMIWORLD des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée.

Saint Eugène de Mazenod

et le charisme oblat cliquez

 info@archivesdndc.com

Téléphone : (450) 658-8761 poste 613

 Contactez-nous

 

secretariat@omiquebec.com

 

Téléphone: 450 658-8761 -poste 601

Télécopieur: 450 658-0129

 

 

 

 

 

Archives Deschâtelets-Notre-Dame-du-Cap

Élaine Sirois

Directrice et archiviste

 info@archivesdndc.com

Téléphone : (450) 658-8761 p. 613

Provincial: Luc Tardif, OMI
 

Vicaire provincial: Jacques Laliberté, OMI

Directeur des finances et des services adminitratifs: Jordan Dosch

 

Adjointe administrative

Aline Hébert

Secrétariat:

Jean-Yves Poulin, OMI

 

Trésorier provincial
Jacques Laliberté, OMI