Contactez-nous

 

secretariat@omiquebec.com

 

Téléphone: 450 658-8761 -poste 601

Télécopieur: 450 658-0129

 

 

 

 

 

Archives Deschâtelets-Notre-Dame-du-Cap

Élaine Sirois

Directrice et archiviste

 info@archivesdndc.com

Téléphone : (450) 658-8761 p. 613

Provincial: Luc Tardif, OMI
 

Vicaire provincial: Jacques Laliberté, OMI

Directeur des finances et des services adminitratifs: Jordan Dosch

 

Adjointe administrative

Aline Hébert

Secrétariat:

Jean-Yves Poulin, OMI

 

Trésorier provincial
Jacques Laliberté, OMI

 

 info@archivesdndc.com

Téléphone : (450) 658-8761

                              poste 613

Quoi de neuf?

Statistiques oblates

Suivez l'évolution de la présence oblate dans le monde sur le site Internet OMIWORLD des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée.

Animation spirituelle de la Province oblate Notre-Dame-du-Cap

La solidarité avec les Églises locales, la communion avec l’Église universelle, l’intérêt pour le vécu des pauvres dans le monde reflètent bien des traits fondamentaux du charisme oblat à ce moment-ci de notre histoire.

Mission chez nous

Jacques Laliberté décrit ses années chez les Atikamekw 

Jacques Laliberté, OMIm, participait à une rencontre-bénéfice pour Mission chez nous. Le 23 octobre, chez les Dominicains, Mgr Christian Lépine et l’Archidiocèse ont signalé les 25 ans de Mission chez nous. Cet organisme tisse des liens entre les diocèses du sud de Québec et ceux qui desservent les peuples autochtones. On invita Jacques Laliberté à décrire ses années chez les Atikamekw. Les gens ont formé leur missionnaire à l’écoute, à la patience et au respect des rythmes de la vie. Ces outils lui ont permis d’apprécier une profondeur de force et de beauté dans son peuple d’adoption. Mme Rosanne Gosselin, algonquine, souligna l’attachement traditionnel des peuples autochtones au catholicisme, et l’accueil qu’ils offraient aux missionnaires. Malgré des difficultés du moment, l’Église est portée par un nombre croissant de laïques engagées. Deux heures de causeries et de questions sont vite passées pour une petite foule enthousiaste.

Jacques Laliberté, OMI (Photo; Mission chez nous)

Louise Royer, Lucie Martineau, Mgr Christian Lépine,  Rose-Anne Gosselin et Jacques Laliberté, OMI.

Film « Kuessipan »

 

Je ne savais pas trop comment faire pour inviter mes confrères oblats à aller voir ce film « Kuessipan » de Véronique Verreault. Ce film quoique fictif décrit des événements qui se passent dans nos communautés innues qui vivent des difficultés avec la boisson, la drogue et le suicide. Ce film décrit l’amitié entre 2 jeunes filles  qui, à travers leur réalité familiale, sont confrontées aux choix de vie de leur début de vie adulte. Pour mieux comprendre ce qui se vit dans nos communautés, c’est un film à voir dans « un cinéma près de chez vous » comme on dit.

                       

Gérard Boudreault omi

Joey Methé renouvelle ses voeux

C’est à Washington où il travaille que Joey a prononcé ses deuxièmes voeux, le 17 octobre dernier, devant notre provincial en compagnie de la communauté locale de la maison provinciale des États-Unis et des employé.e.s du Centre Justice et Paix de cette même province. Joey y effectue un stage dans ce Centre qui peut compter sur ses talents et son savoir-faire tant dans les communications qu’en informatique. Le dernier bulletin OMI-USA JPIC Report témoigne de la qualité de son travail puisqu’il en est le « designer ». Énergique, Joey poursuit également en ligne sa formation théologique à l’Université Saint-Paul puisqu’il est inscrit à trois cours.

De gauche à droite, Joey Methé et Luc Tardif, OMI, Provincial. (Gracieuseté oblate)

Les provinciaux parlent de l’avenir de la théologie

Une troisième rencontre, le 15 octobre dernier, a permis aux provinciaux : jésuite Éric Oland, dominicain Jean Doutre, oblat Luc Tardif et au supérieur général des Basiliens, Kevin Storey de poursuivre leur réflexion et d’envisager plus de collaboration entre les différents centres de théologie qui relèvent de leur responsabilité canonique.

 

Ils se sont donc rencontrés chez les Dominicains à Montréal et sont déterminés à partager leurs ressources et les expertises de leurs différents instituts pour assurer un avenir à la théologie dans le contexte canadien. La prochaine rencontre leur permettra de rencontrer les doyens de ces facultés et les présidents et rectrice de leurs collèges et université.

Se suivent, Éric Oland, jésuite, Jean Doutre, dominicain, Luc Tardif, oblat et Kevin Storey, supérieur général des Basiliens. (Photos extraites des sites des communautés respectives)

Symposium sur Amazonie à USP

Le 12 novembre 2019, le Centre Oblat pour la Justice, une initiative conjointe des trois provinces oblates canadiennes (NDC, Lacombe et Assumption) avec l’Université Saint-Paul (USP), présentera un symposium sur l’Amazonie.

 

Le symposium, « Le Synode sur l'Amazonie, une collaboration entre le Canada et l'Amérique Latine  » explorera la pertinence de ce Synode pour les Canadien.ne.s. Des représentant.e.s du domaine de l’éco-justice ainsi que des porte-paroles de Développement et Paix, animeront la discussion. L'orateur invité est le cardinal Pedro Barreto, SJ, archevêque de Huancayo, au Pérou. Le cardinal Barreto a été coprésident du Synode sur l'Amazonie à Rome tenu en octobre et a passé sa vie à travailler avec les pauvres.

 

La conférence aura lieu de 13 h 30 à 17 h. L’activité est sans frais, avec la possibilité d’y assister à distance. Merci de vous inscrire auprès de Mme Marie de Barros mdbarros@ustpaul.ca.

À lire

 

L'orateur invité est le cardinal Pedro Barreto, SJ, archevêque de Huancayo, au Pérou. (Photo: Développement et Paix)

Demain l’Église

 

NOVALIS publie un ouvrage collectif qui rassemble 16 contributions dont le sous-titre est révélateur: « Lettres aux catholiques qui veulent espérer.» Dans une large mesure, ces auteurs, pour la plupart des plus jeunes générations, remplissent la commande. De fait, on ne peut que se réjouir de la qualité de la réflexion comme de l’écriture, de la diversité des perspectives et des sensibilités dans ce livre qui, sans faire de bruit, nous révèle tout de même une vitalité prometteuse. Ce sont des laïcs engagés dans différents milieux, dont plusieurs dans le monde des communications.  Nous avons ainsi des signes qu’il y a effectivement une transmission de la tradition de réflexion chrétienne au Québec. Un seul regret : l’absence, à première vue, de représentant.e.s des communautés culturelles et autochtones, et pourtant l’Église du Québec y est bien présente.

À découvrir

On y présente des projets de développement et de pastorale soutenus par le CMO en 2018. Pour obtenir des copies, composez 514 351-9310 poste 130. 

Calendrier 2020 du CMO est prêt

(Photo: gracieuseté CMO)

DEMANDE PÉREMPTOIRE

ENTRER EN LICE