Contactez-nous

 

secretariat@omiquebec.com

 

Téléphone: 450 658-8761 -poste 601

Télécopieur: 450 658-0129

 

 

 

 

 

Archives Deschâtelets-Notre-Dame-du-Cap

Élaine Sirois

Directrice et archiviste

 info@archivesdndc.com

Téléphone : (450) 658-8761 p. 613

Provincial: Luc Tardif, OMI
 

Vicaire provincial: Jacques Laliberté, OMI

Directeur des finances et des services adminitratifs: Jordan Dosch

 

Adjointe administrative

Aline Hébert

Secrétariat:

Jean-Yves Poulin, OMI

 

Trésorier provincial
Jacques Laliberté, OMI

 

POSTULANTS

Chalet des oblats à Champlain

photo Réjean Vigneault

Ressourcement pour les nouveaux candidats avec l'équipe de formation 

L'équipe de formation (Rémi Lepage,OMI, Jacques Laliberté, OMI et Réjean Vigneault, OMI) en concertation avec nos deux nouveaux candidats avait dressé en septembre dernier un calendrier d'activités pour l'année en cours. Il était donc prévu le 15 février 2014 une recontre de ressoucement. C'est devant un feu de foyer au chalet des Oblats à Champlain que nous avons pris le temps de partager sur notre engagement en Église. Quelle richesse quand nous accueillons ensemble les grandes valeurs qui sont au cœur de la personne ! Il appartient à chacun d'être pierre vivante dans une Église en changement mais toujours vivante.

Nous avons profité de ce temps pour souligner par la même occasion l'anniversaire de naissance d'un confrère, le père Réjean, qui célébrait son 62 ième. La fête fait partie aussi de la vie des Oblats . Debout, de gauche à droite: Réjean Vigneault OMI, Stéphane Roy et Pascal Gauthier. Assis, Rémi Lepage OMI

photo Réjean Vigneault

Pascal Gauthier, nouveau postulant

Homme de terrain​

La vie n’est pas un long fleuve tranquille! La voie pour accéder à la prêtrise, c’est également un chemin où tout est discernement pour arriver avec un bagage rempli d’études et d’expériences qui porteront Pascal Gauthier, un des deux nouveaux postulants, prêt à répondre à «l’appel» qu’il a reçu. La Congrégation des Missionnaires oblats est la communauté sur laquelle il s’appuiera et s’intégrera pour réaliser son désir d’être au service des gens au nom du Christ.

 

Originaire de Saint-Ambroise, Saguenay, cet homme de 37 ans, charpentier, menuisier et inspecteur en bâtiment, Pascal ne s’est pas levé un matin en se disant: «je veux donner ma vie au Christ». «Ce fut un long cheminement commencé en 2004 lors de ma conversion», précise-t-il à la question: pourquoi ce choix de vie nouveau?

 

La musique est au coeur de sa vie. Ce don pour la composition de textes et de musiques (il a déjà composé 150 chansons chrétiennes sur l’exemple de Robert Lebel, son modèle) lui a donné l’occasion d’animer des messes, notamment celles du Jour du Seigneur. Par surcroît, il chante!

 

Pierre-Olivier Tremblay, OMI, fut en somme la courroie de transmission qui a permis à Pascal Gauthier d’être en contact avec des personnes des cellules d’animation de vie spirituelle de cet Oblat, à Ottawa. 

 

«Je sens un véritable appel à la vie religieuse, à la vie en communauté, au partage, à l’annonce de l’Évangile dans le monde là où sont les gens. L’an dernier, en 2013, j’ai fait une retraite. C’est lors de celle-ci que cette intention qui partait de mon coeur s’est révélée. Il me reste un an et demi pour compléter mon bac en théologie à St-Paul, université oblate d’Ottawa. J’ai déjà un bac en sciences. Mon travail de menuisier avait pour objectif de suivre les traces de mon père. Mais, j’étais d’ailleurs  attiré, vers d’autres domaines qui correspondaient à choix de carrière. Mais aujourd’hui, je sais ce que je veux. Certes, il y a la période de discernement, mais je suis certain que je suis sur la voie».

 

Pascal Gauthier s’identifie très bien comme «un gars de terrain». Il se sent appelé à défricher et à aller là où sont les jeunes et les adultes aussi, ajoute-t-il. Cafés chrétiens, rencontres, débats publics, sujets liés à la foi, trouveront avec lui des milieux propices à éveiller la foi.

 

«Si tout va pour le mieux, je serai prêtre dans six ans,». Pascal a choisi les Oblats pour leur charisme: «ils sont ouverts au monde, aux changements, ils vont de l’avant. Ils font tout pour comprendre la réalité du siècle dans lequel ils évoluent. Leur foi est vivante et table sur la vie communautaire».

 

Son rêve

Mon rêve, un de mes rêves, serait d’évangéliser par la musique: des chorales d’enfants, faire équipe avec différentes personnes, différents milieux. Un de mes plus grands rêves: l’oecuménisme. Travailler en collaboration avec d’autres dénominations religieuses. Rassembler les chrétiens de différentes confessions. Bien souvent, nous sommes «en guerre» sur des détails; travaillons davantage sur ce que nous avons en commun.»

 

Actuellement, Pascal Gauthier vit à la Fraternité Sainte-Famille de Gatineau, communauté de laïcs consacrés.