Sur la Côte-Nord

 

Comme partout ailleurs, les effets du confinement se font sentir sur la Côte-Nord. La fermeture des écoles, garderies, bureaux des conseils de bande et églises, font partie intégrante de l’expérience que les confrères nous racontent. Ce contexte fait appel à leur créativité missionnaire pour demeurer en lien avec les gens. À Mani-Utenam, les Pères Alfred Ravelomampisandraibe et Nnaemeka Cornelius Ali ont érigé une structure technique impressionnante  pour pouvoir diffuser des célébrations liturgiques à leurs communautés.

 

Aux enjeux missionnaires et pastoraux s’ajoutent des défis financiers et administratifs. Sans rassemblements, les paroisses voient leurs sources de revenus diminuer, voire s’effondrer. Nombreuses sont ces paroisses et missions qui n’ont plus la capacité de rémunérer leur personnel. Déjà, à partir du 1er mai 2020, plusieurs de nos confrères ne recevront plus de salaire et devront faire appel à l’aide d’urgence rendue disponible par divers programmes. Les Oblats, « spécialistes des missions difficiles » ? Le défi du Pape Pie XI est lancé.

Confinement