L’ÉTÉ MISSIONNAIRE SUR LA CÔTE-NORD

Familles et grands-mères,

et premier atelier

Par son paysage paradisiaque, la Côte-Nord est un musée naturel. Ses épinettes noires et sa route serpentée séduisent, plus en été, tous ceux qui aiment l’aventure. En ce temps de l’année, la mission y est aussi parsemée des petits clins d’œil du ciel et certains y profitent pour visiter leurs pays natals — le P. Gérard Tsatselam pour le Cameroun et le P. Christophe pour la Pologne et d’autres comme le P. Alfred, se donnent à des formations. Entre-temps, le reste des confrères assurent la présence missionnaire dans le milieu.

 

Au mois du juillet — Shetan-pishimu en Innu (le mois de Sainte Anne), l’effort a été consacré pour aider les gens à vivre dignement les célébrations de ce mois consacré aux familles en général et aux grands-mères en particulier.

 

À Mingan, la communauté, en plus d’avoir accueilli le premier atelier autochtone de retour à l’Esprit au Québec, profite de la belle température pour célébrer l’Eucharistie dans la nature. La communauté de Schefferville, quant à elle, s’est préparée pour fêter le 15 août avec le baptême des bébés au Lac-Sainte-Anne alors que Pessamit et Uashat-Mak-Maniutenam, pour marquer la fin imminente de l’été, organisent chacune leur procession annuelle.

Père Cornelius Ali Nnaemeka, o.m.i.

alicotenord.jpg
plagemingan.jpg