Contactez-nous

 

secretariat@omiquebec.com

 

Téléphone: 450 658-8761 -poste 601

Télécopieur: 450 658-0129

 

 

 

 

 

Archives Deschâtelets-Notre-Dame-du-Cap

Élaine Sirois

Directrice et archiviste

 info@archivesdndc.com

Téléphone : (450) 658-8761 p. 613

Provincial: Luc Tardif, OMI
 

Vicaire provincial: Jacques Laliberté, OMI

Directeur des finances et des services adminitratifs: Jordan Dosch

 

Adjointe administrative

Aline Hébert

Secrétariat:

Jean-Yves Poulin, OMI

 

Trésorier provincial
Jacques Laliberté, OMI

 

Mgr Sylvain Lavoie, OMI, 35 ans auprès des Autochtones.

Vérité et Réconciliation 

(DM) La paroisse St-Joseph (St. Joseph's Parish), à Ottawa, recevait plusieurs missionnaires oblats qui, notamment, oeuvrent et ont oeuvré dans les communautés autochtones. Cette rencontre a eu lieu lors d'une célébration à l'intérieur de cette église où des centaines de personnes avaient répondu également à l'invitation. À quelques pas de là, à l'Hôtel Delta, les membres de la Commission Vérité et Réconciliation et de nombreuses participants assistaient aux dernières assises avant la publication du rapport, aux premiers jours de juin. 

 

Plusieurs missionnaires ont pris la parole lors de la cérémonie à St-Joseph pour lancer un appel senti pour la réconciliation entre Blancs et Autochtones. Panser les blessures ensemble dans un élan de vérité pour des engagements positifs pour l'avenir des deux cultures et leur rapprochement. À la célébration religieuse, le rite pénitentiel autochtone fut utilisé:  il consiste à prier aux quatre coins des points cardinaux après que chacun ait été purifié par la fumée d'un mélange d'herbes, dont la sauge, que chacun ramène vers lui avec les mains, de la tête au pied. Des chants sur des airs autochones ont rythmé le tout. Une chorale anglophone a également marqué la cadence de la cérémonie. Sylvain Lavoie, OMI, archevêque émérite de Keewatin-Le Pas, présidait avec la collaboration de Nicanor Sarmiento, OMI. Présents, Anthony Wieslaw Krótki, O.M.I, le successeur de Mgr Rénald Rouleau, OMI (diocèse de Churchill-Hudson Bay), Mgr Mark A. Hagemoen, évêque de Mackenzie-Fort Smith, Mgr Daniel Jodoin, évêque de Bathurst; cs deux évêques sont membres du Conseil autochtone catholique du Canada; etc.

Célébration oblate
pour la Réconciliation
entre peuples autochtones et allochtones

 

 

Les Oblats de la province OMI Lacombe ont eu la brillante idée d'organiser une célébration eucharistique spéciale au seuil des journées de clôture de la Commission Vérité et Réconciliation à Ottawa, à la paroisse St. Joseph. De nombreux Oblats de notre province y ont participé et la plupart des membres de l'équipe de notre administration provinciale. La célébration était présidée par Mgr Sylvain Lavoie et l'homélie fut prononcée par le provincial de la province OMI Lacombe, Ken Forster. La liturgie fut d'une intensité et d'une ferveur propres à inspirer des gestes de réconciliation. Il reste, certes, une longue route à parcourir mais cette assemblée était déjà un signe concret que les bonnes volontés ne manquent pas.

 

 

Les événements de clôture ce la Commission Vérité et Réconciliation se tenaient à Ottawa du 31 mai au 3 juin 2015. Comme j'ai oeuvré dans les communautés autochtones et que j'ai participé à l'événement national de Montréal il y a deux ans, je tenais à être présent à quelques-unes de ces activités. En préparation l'événement, j'ai participé à la messe préparée par la province 

 

OMI Lacomble à la paroisse St. Joseph le 30 mai. J'ai aussi participé à la marche de la réconciliation reliant l'école secondaire de la rue St-Rédempteur de Gatineau à l'Hôtel de Ville d'Ottawa, une marche de 5 kilomètres. J'estime que nous étions aux environs de 8000 personnes participantes. J'ai visité le kiosque des archives des églises, dont des photos des pensionnats tenus par les Oblats. J'ai aussi assisté à une table ronde de panélistes sur les espoirs que donne la tenue de cette commission. Le défi d'un rapprochement entre les peuples autochtones et les peuples allochtones, bien qu'amorcé, demeure ouvert et aura besoin de la collaboration de tous les hommes et femmes de bonne volonté.

 

Jacques Laliberté, o.m.i.

Vérité et Réconciliation

ATELIER RETOUR À L’ESPRIT

créer des espaces de réconciliation

Le Père François Paradis, OMI, du Manitoba a développé, au cours des quinze dernières années, un programme pour créer des espaces de réconciliation entre blancs et autochtones. Le premier atelier en français a eu lieu à l’Ermitage Sainte-Croix pour une vingtaine de personnes engagées dans des activités sociales de quelques diocèses francophones de la région, dont Gérard Boudreault, Bernard Ménard et Raymond Marquis.

 

 

Du 26 au 29 juillet, les participants ont vécu des exercices permettant d’identifier dans leurs pratiques des cadres d’interprétation qui érigent des barrières à la communication franche entre des personnes et des groupes. Ce premier atelier pour des non-autochtones sera suivi d’une session pour autochtones, et finalement un atelier qui réunira les deux groupes.