Contactez-nous

 

secretariat@omiquebec.com

 

Téléphone: 450 658-8761 -poste 601

Télécopieur: 450 658-0129

 

 

 

 

 

Archives Deschâtelets-Notre-Dame-du-Cap

Élaine Sirois

Directrice et archiviste

 info@archivesdndc.com

Téléphone : (450) 658-8761 p. 613

Provincial: Luc Tardif, OMI
 

Vicaire provincial: Jacques Laliberté, OMI

Directeur des finances et des services adminitratifs: Jordan Dosch

 

Adjointe administrative

Aline Hébert

Secrétariat:

Jean-Yves Poulin, OMI

 

Trésorier provincial
Jacques Laliberté, OMI

 

Cap vers un projet

de 44,3 millions de dollars pour le Sanctuaire!

 

Trois-Rivières, jeudi 5 juillet 2018 - Le Sanctuaire Notre-Dame du-Cap est heureux de dévoiler le plan directeur du grand projet de développement entériné par son conseil d’administration au mois de mai dernier. Ce projet majeur de 44,3 millions de dollars, se voit octroyé un appui financier de la ville de Trois-Rivières de 360 000 $ par année sur 20 ans. Ce montant est le deuxième annoncé après la participation de 1 848 500$ du ministère du tourisme dans la construction d’un centre des visiteurs.

Un sanctuaire pour le 21e siècle

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap est un lieu dont la contribution se fait à plusieurs niveaux. C’est un havre de paix et un phare spirituel ouvert sur le monde. C’est un lieu de patrimoine avec 130 ans d’histoire, un attrait touristique majeur, un lieu de diffusion culturelle avec la tenue de plusieurs festivals et concerts entre autres. C’est aussi un milieu de vie à la contribution sociale importante. Le Sanctuaire est une fierté collective qui aujourd’hui se veut pertinent pour les générations actuelles et futures. C’est donc grâce à de nouveaux aménagements au service d’une programmation renouvelée que le Sanctuaire Notre-Dame-du Cap attirera une clientèle plus large et diversifiée.

Le concept d’aménagement

Ce projet réalisé par Raymond Chabot Grant Thornton en collaboration avec la firme d’architecture AECOM a pour objectif de répondre aux enjeux de développement suivants :  

 

  • L’aspect convivial du site;

  • La définition du parcours des visiteurs;

  • L’ouverture sur le fleuve;

  • La mise en valeur de l’esprit du lieu;

  • La monétisation du site.

Afin d’y répondre, un comité de suivi composé d’experts a été mis en place pour les accompagner dans ce mandat. De plus, plusieurs consultations ont été réalisées auprès de l’équipe du Sanctuaire, d’intervenants du milieu touristique, du milieu citoyen et communautaire, du milieu religieux et du milieu urbanistique. « C’est donc un projet concerté que nous présentons aujourd’hui. » mentionne Mgr Pierre-Olivier Tremblay, o.m.i, évêque auxiliaire élu de Trois-Rivières, recteur du Sanctuaire.
 
Les retombées du projet

Ce projet structurant aura des retombées économiques significatives pour la Ville de Trois-Rivières, pour la région de la Mauricie et le Québec. En effet, d’ici 10 ans, on estime l’achalandage à plus de 700 000 visiteurs par année, on évalue à 353 emplois crées ou soutenus durant la phase de construction, à 154 emplois soutenus par année, et un impact de près 90 millions de dollars sur le PIB québécois. Aussi ce projet assurera la pérennité du patrimoine, permettra de préserver l’environnement et de consolider la base financière de l’organisation.  

Au-delà des chiffres, le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap va devenir un levier pour le mieux-être des populations avoisinantes par la mise à disposition d’espaces de qualité pour les familles, en rendant accessible le fleuve et en offrant un lieu de silence et de méditation aux chercheurs de sens, de silence et de sacré.

3 grandes phases

Les travaux sont répartis en 3 grandes phases de réalisation, projetées sur un horizon de 10 ans. 

La phase 1 comporte le plus gros des nouveaux aménagements, les phases 2 et 3 comportent les éléments de restauration et l’aménagement du Camping officiel. Bien entendu, elles seront adaptées en fonction du financement du projet.

Le financement

Pour réaliser ce projet innovateur, l’organisation prévoit un financement public/privé. En plus de la participation déjà annoncée de la Ville de Trois-Rivières et du ministère de Tourisme avec lequel d’autres discussions sont en cours cette fois-ci pour son volet rattaché à la stratégie maritime, une demande a été déposée au Conseil du Patrimoine Religieux pour les éléments touchant la restauration. Des possibilités pourraient être envisagées avec d’autres ministères. De plus, des approches ont été faites auprès du gouvernement fédéral en ce qui a trait à la question du quai. Des contacts sont à venir pour une éventuelle participation financière au projet.