« Comment pouvons-nous travailler ensemble ? » C’est la question que pose le Service général OMI-JPIC dans un communiqué publié le 5 août dernier. « [N]ous aimerions construire un service OMI-JPIC sans bornes et qui transcenderait les différences d’origines, de nationalités, de couleurs et de religions. » On parle d’une approche axée sur la synodalité, la première étape étant de créer une synergie entre les animateurs JPIC de nos diverses régions et unités oblates.

 

« En résumé, nous parlons de devenir un service JPIC en action pour le développement humain et la liberté des personnes », soulignant l’importance de la sensibilisation et de la formation dans nos relations avec les personnes vulnérables. « Enfin, nous proposons de configurer une vision rénovatrice comme Oblats en relation entre nous et avec la nature […] et devenir une Congrégation OMI « verte » en consonance avec les dynamiques d’action de Laudato Sí. » Un appel fraternel et missionnaire est lancé.

«Comment pouvons-nous travailler ensemble?»

Un message du nouveau coordonnateur JPIC,

le Père Jean-Hérick Jasmin, OMI

    JPIC

jeanhericjasmin.jpg

Jean-Héric Jasmin, OMI

Crédit: photo: OMI-JPIC

Lien
Un appel fraternel et missionnaire est lancé