Trouver sa place

TÉMOIGNAGE DU FRÈRE ROCH CHALIFOUX, O.M.I.

Depuis mon entrée chez les Oblats en 2003, je me suis senti chez moi et à ma place dans une vocation d’Oblat Frère. J’ai été tout de suite rejoint par l’esprit oblat. En découvrant Eugène de Mazenod, je me suis vu en lui parce qu’il n’a pas peur de ses idées tout en étant charitable et sensible.

Chez les Oblats, je ne m’ennuie jamais, c’est ma famille. Entre Frères et Pères, nous sommes tous des Oblats. En communauté, je goûte Dieu dans ma vie de tous les jours, que ce soit dans la prière, les échanges ou le travail. Les Oblats savent me surprendre, tel ce confrère qui, à quelques reprises, m’invitait avec d’autres pour un partage spontané sur l’évangile du jour.

Grâce à l’ouverture d’esprit des Oblats, je me suis senti libre et heureux d’accepter les missions et responsabilités qui m’ont été confiées. On me témoigne beaucoup de confiance. Si j’ai pu aider un confrère dans une journée, je suis comblé.

Je souhaite que nous poursuivions l’accueil de confrères venus d’autres pays. Notre province devient ainsi plus accueillante et vivante. Pourquoi ne pas parler davantage des Oblats et de la vocation de Frère, comme à Sacré-Cœur et sur le site web ? J’aimerais bien participer à l’accueil de jeunes qui découvriraient la vie religieuse. Nous pourrions aussi collaborer davantage avec d’autres communautés dans la mission.

 

Frère Roch Chalifoux, o.m.i.