Poignées de main

Tournés vers l’avenir

 

Récemment, les autorités diocésaines de Montréal nous informaient qu’après un examen de leurs situations, que ce soit au niveau des ressources, du personnel et des immenses besoins auxquels ils sont confrontés, ils ne sont pas en mesure d’accepter de devenir les propriétaires du quadrilatère Saint-Pierre. Après un premier étonnement de notre part pour cette tardive prise de conscience, il nous incombe de donner un nouvel élan aux dialogues avec nos partenaires du Centre et de la paroisse et éventuellement d’élaborer un projet dans la mesure du possible qui soit missionnaire et audacieux, solidaire et pourquoi pas prophétique.