Il le fallait… 

Une légende urbaine affirme que les jumeaux Patry, Gilbert et Gilles, aiment les fêtes. Ils ont donc prévenu leur famille que l’année 2015 marquait le 50e anniversaire de leur ordination. 

 

Il fallait donc s’y mettre ! Un groupe de nièces a pris les choses en main. La fête a eu lieu un peu en avance de la date précise (26 décembre) avec la liturgie de la Toussaint, le 1er novembre dernier en l’église où ils ont reçu tous leurs sacrements, Saint-Grégoire-de-Nazianze à Gatineau, secteur Buckingham.

 

L’eucharistie était présidée par l’archevêque, Mgr Paul-André Durocher, un lointain parent dans la branche familiale de la mère des jubilaires. Ceux-ci étaient entourés de leurs confrères d’ordination encore de ce monde, soit Paul Arsenault, Eugene King et André Laroche, en plus d’autres Oblats, Maristes et prêtres diocésains. L’homélie a été donnée par un confrère immédiat, Christian Dionne.

 

La chorale de Maniwaki assurait le chant et quelques pièces d’orgue ont été exécutées par l’organiste titulaire de la basilique Notre-Dame-du-Cap à Trois-Rivières. Pour l’occasion, Gilbert et Gilles avait revêtu la chasuble de leur ordination confectionnée par leur maman. 

 

Outre les membres de la grande famille Patry-Durocher, le repas fraternel qui a suivi était composé de personnes qui ont jalonné le ministère de Gilbert et Gilles au fil des années. On venait donc d’un peu partout comme de Rouyn-Noranda, Maniwaki, Trois-Rivières, Sherbrooke, Montréal, l’Outaouais, Angers, etc. À la fin du repas, le provincial, Luc Tardif, a pris la parole 

pour féliciter Gilbert et Gilles, « hommes d’institution ». 

 

Un 50e anniversaire d’ordination pour des jumeaux, on peut croire que cela ne s’est pas vu souvent dans l’histoire des Oblats.

Mgr Paul-André Durocher, archevêque de Gatineau.