LES JARDINS DU

SANCTUAIRE EN CHANTIER 

À la réunion communautaire du 21 septembre, Carlos Rodrigues, directeur adjoint du Sanctuaire et responsable des bâtiments et des terrains, nous a fait part de la situation des jardins et de la Basilique. 

Plusieurs arbres, même ceux de nos âges, sont morts récemment. En 2021, on en a coupé 57; cette année, durant l’automne, 87. On doit planter des arbres le plus tôt possible et selon un plan déterminé et approuvé. Il est triste cette année de voir le lac Sainte-Marie, devenu un marécage. Responsable de cette situation en raison du tuyau des égouts des rues qui passent sous le lac, la ville s’est engagée à faire les travaux nécessaires et coûteux dans un avenir prochain, peut-être à la fin de l’automne. 

Le calvaire et le tombeau, des oeuvres centenaires auxquelles sont attachés les pèlerins, ont besoin d’être rénovés. De plus, et c’est le plus grave, les pierres de la Basilique, du côté qui donne sur le fleuve, ont besoin d’être solidifiées. Une étude sera faite ces semaines-ci par une firme d’architectes et d’ingénieurs. 

Même si l’oeuvre du Sanctuaire est plongée dans le spirituel, tous ces travaux nécessitent beaucoup d’argent à un moment où les foules de pèlerins sont moins nombreuses qu’autrefois. De l’aide extérieur, en particulier des octrois des différents gouvernements sera certainement nécessaire. 

Normand Provencher, OMI 

Normand-Provencher.jpg
panneau-0-entree-300x300.jpg