Contactez-nous

 

secretariat@omiquebec.com

 

Téléphone: 450 658-8761 -poste 601

Télécopieur: 450 658-0129

 

 

 

 

 

Archives Deschâtelets-Notre-Dame-du-Cap

Élaine Sirois

Directrice et archiviste

 info@archivesdndc.com

Téléphone : (450) 658-8761 p. 613

Provincial: Luc Tardif, OMI
 

Vicaire provincial: Jacques Laliberté, OMI

Directeur des finances et des services adminitratifs: Jordan Dosch

 

Adjointe administrative

Aline Hébert

Secrétariat:

Jean-Yves Poulin, OMI

 

Trésorier provincial
Jacques Laliberté, OMI

 

Missionnaire canadien

 

Maurice Lefebvre, OMI  - un Missionnaire Oblats décédé en Bolivie

 

 

Une plaque commémorative en mémoire du Père Maurice Lefebvre, omi

 

Pablo Ramos, vice président du Conseil Municipal de La Paz, Bolivie, autorise le mouvement «lutte contre l'impunité» à mettre une plaque commémorative en mémoire du prêtre Maurice Lefebvre, rue Capitaine Ravelo.

 

Le conseiller Ramos a rappelé que « né au Canada le 6 août 1922  est arrivé en Bolivie en 1953 et fut destiné au district minier de Llallagua où rapidement il s'est rendu compte que s'il voulait vraiment annoncer l'Évangile il devait d'abord s'adapter à la condition de vie des mineurs et de leurs familles.

 

 

L'OEUVRE DE LEFEBVRE

Le père Lefebvre se demandait en 1967: « quand est ce que l'Église et nous ses prêtres seront nous prêts à risquer notre vie pour être conséquents avec notre enseignement en matière de charité, de pauvreté, de liberté religieuse, de justice sociale?» Son engagement avec la société bolivienne le conduisit à créer la Faculté de Sociologie de l'Université San Andrès de La Paz. Il en fut le premier doyen.

 

Hommage:

 

Nous rendons un hommage à un prêtre qui venu de loin en est arrivé à se convertir  en un des grands defenseurs des droits du peuple bolivien. Il fut assassiné à La Paz, à l'âge de 49 ans, le soir du 21 août 1971 alors qu'il secourait un blessé. C'est à cet endroit que sera placé cette plaque commémorative.

 

Monsieur Ramos souligne que « l'histoire de notre pais apparaît dans tous et chacun des évènements du passé. Nous les boliviens nous honorons la mémoire de tous ceux qui en risquant leur peau ont donner leur vie en faveur de la démocratie que, nous le savons n'est pas parfaite, mais qui s'oriente vers le developpement d'une société plus juste.»

 

Droits Humains.

 

Le Président de l'Assemblée des Droits Humains de Bolivie ajoute:« cet acte de commémoration s'inscrit dans la ligne de la récupération de la mémoire historique de notre peuple. Plusieurs personnes comme Maurice Lefebvre ont tombé et cela doit être pour nous un stimulant pour approfondir et recréer notre démocratie empêchant que ces actes vandales se répètent sachant que la démocratie a coùté plusieurs vies et beaucoup de sang a été versé en son nom.»

 

 

Journal «el Diario» La Paz

21 août 2008