Contactez-nous

 

secretariat@omiquebec.com

 

Téléphone: 450 658-8761 -poste 601

Télécopieur: 450 658-0129

 

 

 

 

 

Archives Deschâtelets-Notre-Dame-du-Cap

Élaine Sirois

Directrice et archiviste

 info@archivesdndc.com

Téléphone : (450) 658-8761 p. 613

Provincial: Luc Tardif, OMI
 

Vicaire provincial: Jacques Laliberté, OMI

Directeur des finances et des services adminitratifs: Jordan Dosch

 

Adjointe administrative

Aline Hébert

Secrétariat:

Jean-Yves Poulin, OMI

 

Trésorier provincial
Jacques Laliberté, OMI

 

Message du Provincial 

aux gens de la Gatineau à l'occasion d'une célébration

pour souligner le départ des Oblats et leur présence missionnaire dans le milieu depuis 170 ans.

 

 

Le 30 mai 2014.
 
Bien chers ami-es,
 
Je suis heureux de vous saluer et de vous remercier pour cette invitation rendre grâces tous ensemble. Avec une tristesse certaine, je me contente d’ tre uni vous de coeur car je me trouve actuellement Rome. En réalité, cette célébration transcende le temps et l’espace puisque nous sommes tous des héritiers, fiers de nos racines d’une part et en compagnie aujourd’hui du Christ, lui-m me Maître de l’histoire.
 
Depuis 170 ans, nous avons cheminé ensemble et traversé les générations et m me les si cles. Ensemble, nous avons transmis la foi et transformé les traditions, élargi nos horizons. Nous sommes demeurés présents et proches les uns des autres pour chercher le Royaume et sa justice. Nous avons aussi milité, prêché et parfois lutté pour le respect de la dignité humaine et plaidé, partir de nos pratiques, pour la promotion de notre identité profonde, celle d’ tre des fils et filles de Dieu.
 
Des centaines, voire des milliers d’Oblats ont vécu, séjourné, passé ici dans ce milieu, cherchant se comporter comme des fr res dans le peuple de Dieu. De fait, c’est notre premi re responsabilité comme religieux missionnaire: vivre comme des frères et des membres vivants du Corps du Christ, étant toujours pr ts recevoir toute personne comme un fr re, comme une soeur. La région de l’Outaouais fut et demeure une terre fertile pour la qualité de la vie évangélique. Cette terre fut de toutes les époques un milieu propice aux vocations baptismales, religieuses, missionnaires et presbytérales.
 
 
Notre longue histoire dans l’Outaouais s’explique aussi par le fait que le milieu fut une véritable école, dans tous les sens du terme. Ce fut et demeure un milieu de vie o les gens, nous compris, ont appris devenir plus humains et plus chrétiens, comme le désirait saint Eugène, notre fondateur. Ici, dans cet environnement unique, nous avons appris devenir des disciples et promouvoir une communauté, une Église, «maison et école de la communion». Car il s’agit bien d’ tre ensemble pour réaliser quel point nous avons encore tant apprendre pour vivre l’Évangile avec intégrité, joie et fécondité.
 
 
Enfin, le charisme Oblat auquel nous participons tous fait de nous non seulement des frères et des disciples mais encore des missionnaires. Les nombreuses communautés oblates dans cette Église locale furent de tout temps missionnaires et tous les confrères qui y ont vécu et travaillé ici ont épousé cette orientation qui ne s’est jamais démentie.
 
En plus du service pastoral aux multiples couleurs, trois éléments ont caractérisé cette mission: l’accueil, la proximité et l’audace de sortir, d’aller vers ceux qui sont éloignés. De la sorte, la mission a rev tu de multiples visages: le ressourcement spirituel par le minist re des retraites, l’éducation, la responsabilité citoyenne, la justice sociale, les loisirs, la culture. La mission nous a fait embrasser tout ce qui construit l’humain et la société partir des gens du quartier et du milieu, et parfois du pays et de la solidarité internationale.
 
Je termine en vous remerciant nouveau pour cette initiative et, au nom des Oblats de la province Notre-Dame-du-Cap, recevez l’expression de notre affection fidèle et de notre solidarité priante qui ne se démentiront pas m me si ses expressions ont varié dans le passé et se modifieront encore dans l’avenir.
 
Cordialement dans le Christ,
 
 
Luc Tardif, omi
Provincial