Contactez-nous

 

secretariat@omiquebec.com

 

Téléphone: 450 658-8761 -poste 601

Télécopieur: 450 658-0129

 

 

 

 

 

Archives Deschâtelets-Notre-Dame-du-Cap

Élaine Sirois

Directrice et archiviste

 info@archivesdndc.com

Téléphone : (450) 658-8761 p. 613

Provincial: Luc Tardif, OMI
 

Vicaire provincial: Jacques Laliberté, OMI

Directeur des finances et des services adminitratifs: Jordan Dosch

 

Adjointe administrative

Aline Hébert

Secrétariat:

Jean-Yves Poulin, OMI

 

Trésorier provincial
Jacques Laliberté, OMI

 

Cher Jésus,

 

    En ce jour de Pâques, nous te remercions de nous confirmer que tu es bel et bien vivant. Parfois les signes de ta vitalité nous sont difficilement perceptibles mais tu ne nous abandonnes pas : à chaque fois que nous risquons de tomber en panne, tu nous visites, tu nous fais signe et tu nous réveilles. Tu nous relances et nous équipes pour commencer une vie nouvelle.

 

     Nous ne sommes pas surpris qu’après avoir vécu comme nous – une vie trop courte par ailleurs selon nos standards actuels – Dieu t’a ressuscité. Tu as consacré ton existence à ressusciter les autres, à leur permettre de renaître. Tu les guérissais, tu les libérais de leurs dépendances, tu les éclairais, tu leur enseignais des chemins de vie.

 

      Tu ne l’as pas fait par tes seuls moyens d’homme : tu étais conscient d’avoir reçu l’Esprit de Dieu qui t’a donné la force, l’énergie, le pouvoir de faire reculer les ténèbres, de travailler à l’inclusion et de combattre l’oppression.  Cloué sur la croix, tu as remis l’Esprit : tu es mort. Nous avons revécu cette semaine avec toi les derniers jours de ton séjour sur notre terre.

 

       Lorsque nous parlons de ton parcours parmi nous, tu nous apparais comme un souvenir et tu fais appel à notre mémoire. Mais il y a davantage : tu es vivant. Par la force de l’Esprit, le Père t’a ressuscité et tu te manifestes à nous. Grâce à ce même Esprit, nous te reconnaissons.

 

     Comme les apôtres et les témoins que tu choisis, nous te recevons : tes signes sont modestes mais ils sont réels et tu n’es plus un simple souvenir : tu es Présence, tu es le Passant. Tu te caches dans le pauvre, tu nous fais signe dans l’étranger, tu nous appelles dans la personne malade, tu cries dans les exilés et tu habites notre propre coeur…

   

     En ce temps pascal, tu nous invites à une spiritualité de la résurrection : une attention douce et silencieuse pour mieux percevoir ta présence et une humilité discrète pour écouter ta Parole. Tu nous lances un défi : participer à ta propre mission, celle d’agir comme toi dans l’Esprit pour que sa puissance ressuscite les personnes découragées, les situations mortifères, les relations moribondes, les amours naufragés, les ruptures qui excluent.

 

      Merci.