lucmieux.jpg
Câlin aimant

À Noël,

       Durant les fêtes,

 

 

Chers confrères,

Associé.e.s, partenaires et ami.e.s

 

 

Noël est proche et nous nous en réjouissons pour mille et une bonnes raisons. Que ce soit la gratuité, les retrouvailles même réduites au niveau virtuel, les congés, les célébrations même modestes font partie intégrante de cette période unique. Nous sentons et ressentons le besoin d’une pause, d’une trêve, d’un changement de rythme. Nous sommes prêts pour du neuf, de l’inédit, des surprises, des bonnes nouvelles…

 

En Église, nous célébrerons les grands mystères de la Nativité de Jésus. Ce mystère a transformé l’humanité et la création toute entière et même l’histoire. Que le principe d’hospitalité prenne chair et porte des fruits dans tous nos milieux Ce principe repose sur quatre pratiques : accueillir, protéger, promouvoir et intégrer.

 

Accueillir le Royaume au milieu de nous. Noël réveille notre capacité d’émerveillement pour confesser que tout est grâce.

 

Protéger tout ce qui est fragile dans notre maison commune, à commencer par nos proches mais encore l’environnement. Noël nous invite à prendre soin les uns des autres pour que chaque personne est un don dont nous avons besoin.

 

Promouvoir la fraternité : les bergers comme les mages de ce monde sont nos frères et nos sœurs. Notre mission consiste précisément à être chaque jour, selon nos modestes capacités, des signes, des artisans de communion.

 

Intégrer, c’est faire en sorte que chacun ait sa place, joue son rôle, apporte sa contribution dans l’avènement d’un monde nouveau. Intégrer, c’est consentir activement à notre interdépendance et refuser toute frontière inutile ou excluant : les promesses du salut sont universelles.

 

Que l’Esprit nous rende créateurs et audacieux pour vivre l’hospitalité à la manière de Marie durant ces fêtes et tout au long de la nouvelle année.

 

Meilleurs vœux,

 

 

Luc Tardif, omi

Provincial