Contactez-nous

 

secretariat@omiquebec.com

 

Téléphone: 450 658-8761 -poste 601

Télécopieur: 450 658-0129

 

 

 

 

 

Archives Deschâtelets-Notre-Dame-du-Cap

Élaine Sirois

Directrice et archiviste

 info@archivesdndc.com

Téléphone : (450) 658-8761 p. 613

Provincial: Luc Tardif, OMI
 

Vicaire provincial: Jacques Laliberté, OMI

Directeur des finances et des services adminitratifs: Jordan Dosch

 

Adjointe administrative

Aline Hébert

Secrétariat:

Jean-Yves Poulin, OMI

 

Trésorier provincial
Jacques Laliberté, OMI

 

P. Julien Belin, OMI

60 ans de vie presbytérale

en photos - gracieuseté Blandine Belin

Messe lors du 60e anniversaire:  de gauche à droite : Paul Robineau, diacre de la paroisse actuelle dont dépend la commune, !le Père François Carpentier, OMI, qui préside, il appartient à la province du Cameroun, Tchad, Nigéria, le Père Jean-Claude ROMAIN, OMI, résident à la maison de retraite de Pontmain en France, les Pères Ernest Renouf, et Pierre Crochet, prêtres retraités vivant sur le territoire de la paroisse actuelle, le Père Crochet est aussi originaire de Sainte Marie Laumont.

L'église de la petite commune de Sainte Marie Laumont, lieu d'origine du Père Julien Belin, église de son baptême.

P. Julien Bélin

60 ans de vie presbytérale 

 

Sa nièce Blandine avait coordonné l’organisation de la fête et elle nous écrit : « La fête est terminée, j'ai fini de tout ranger cet après-midi. Il y avait en tout un peu moins de 100 personnes dans la petite église de Sainte-Marie-Laumont. Personnes de la famille et originaires de la commune, heureuses d'être présentes, plusieurs avaient préparé la fête de la première messe en 1957.

 

Au cours de la célébration, l'assemblée a chanté, Monique entonnait les chants, Bruno jouait de la musique (synthé). Le Père François Carpentier, un confrère de France qui est toujours engagé dans la mission avec le Cameroun, a été magistral, sa voix emplissait l'église. Son homélie était un appel à la vie donnée au Christ à partir des éléments vécus par mon oncle. Mon oncle a dit un petit mot de remerciements à la fin. » Félicitations à ce valeureux confrère qui reste au-delà des frontières, très solidaire dans la mission et en communion avec les défis de notre propre province.