Du Cameroun à

Mon pays, c’est l’hiver

 

Notre confrère, le Père Edouard Dagavounansou, omi, est arrivé directement du Cameroun alors qu’il faisait plus ou moins 30 °C sous 0 à l’aéroport de Montréal. Aussitôt arrivé, il s’est déplacé vers Richelieu pour vivre en réclusion, respectant ainsi la quarantaine réglementaire d’ici la réception des résultats de son test. Bref, un accueil plutôt singulier pourtant exigé par les circonstances. Bienvenu à ce jeune confrère qui terminait il y a un peu plus d’un an deux mandats comme provincial du Cameroun Tchad. Il sera avec nous pour quelques années, étant inscrit à des études supérieures à l’Université Saint-Paul. Il fera partie de la résidence Fernand-Jetté, sur la rue Springhurst. Nul doute que la chaleur de l’hospitalité qu’il y recevra compensera pour le choc des changements drastiques de météo.

edouard1.jpg