Règles et Constitutions ici

Carnet
lucmieux.jpg

Le 17 février 2021

 

Bon anniversaire

 

 

Chers confrères,

 

En ce jour d’anniversaire de l’approbation pontificale de nos Constitutions et règles, nous célébrerons dans nos maisons une messe d’action de grâce pour notre vocation. La reconnaissance à Dieu pour notre vocation fait partie intégrante de notre spiritualité. Elle s’est aussi exprimée depuis le temps du fondateur par un sentiment de fierté. Notre appartenance à cette grande famille apostolique dans l’Église est un sujet de fierté bien légitime.

 

À la gratitude et à la fierté, les circonstances actuelles nous obligent par ailleurs à l’élargissement de notre regard et à l’approfondissement de notre engagement missionnaire. Nous sommes solidaires de la crise que traverse actuellement l’humanité et humblement nous reconnaissons notre fragilité et souvent notre impuissance devant l’ampleur des défis de tous ordres. Pour vivre avec intégrité le temps présent, nous sommes sans doute appelés à replonger aux sources de notre vocation, telle qu’elle s’exprime précisément dans nos Constitutions et Règles :

 

 

“Mis à part pour annoncer l’Évangile de Dieu, les Oblats abandonnent tout à la suite de Jésus Christ. Pour être ses coopérateurs ils se doivent de le connaître plus intimement, de s’identifier à lui, de le laisser vivre en eux. S’efforçant de le reproduire dans leur vie, ils se veulent obéissants au Père, même jusqu’à la mort, en se mettant au service du peuple de Dieu avec un amour désintéressé. Leur zèle apostolique est soutenu par le don sans réserve de leur oblation, une oblation sans cesse renouvelée dans les exigences de leur mission. “

C. 2

 

 

Dans les Actes des Apôtres, une question surgit fréquemment durant les moments de crise : “Seigneur, que devons-nous

faire ?” Le charisme oblat répond à cette question : nous nous offrons. Nous nous rendons disponibles à la présence, aux signes et à l’action de l’Esprit dans nos milieux pour coopérer avec le Christ au salut du monde.

 

 

C’est précisément le thème qui nous est proposé cette année pour le carême : discerner sa présence. Que Marie, Mère de miséricorde, inspire tous nos discernements : avec elle, nous apprendrons à répondre chaque jour: “Que tout se passe pour moi selon ta parole.”

 

 

Bon anniversaire,

 

 

 

 

 

Luc Tardif, o.m.i.

Supérieur provincial