top of page

Voeux de Noël et de Bonne Année 2023 de

Luc Tardif, OMI - Provincial

(Photo: Jean-Paul Picard, OMI)

À Noël,

Durant les fêtes,

Chers confrères,

partenaires et ami.e.s

 

Noël approche. L’année s’achève.

 

Nous nous activons tous à bien préparer ces événements

qui auront des couleurs de rassemblements et de célébrations.

Il y aura sans doute des retrouvailles avec les confrères, des amis, des membres de nos

familles.

Nous poserons des gestes d’amitié, de gratuité et de solidarité.

 

Puisse ce temps de grâce nous permette aussi de vivre des temps d’intériorité et de

contemplation

pour éveiller dans nos coeurs l’action de grâces et la reconnaissance,

à Dieu, à nos collègues, à nos partenaires.

Car le salut qu’apporte le Christ à Noël

se manifeste essentiellement dans nos relations et notre communion.

 

Nous avons tous vécu des rendez-vous salutaires au cours de la dernière année.

Que l’Esprit anime nos fêtes pour qu’elles deviennent salvifiques pour nos milieux.

Que le mystère de la Nativité nous engendre donc à une vie nouvelle

qui devienne chaque jour davantage le reflet d’une écologie intégrale.

Du coup, la bonne nouvelle sera annoncée aux pauvres.

Le dernier Chapitre général avait comme thématique,

Pèlerins d’espérance en communion. Cela traduit bien aussi la spiritualité des fêtes.

Car notre mission, où que nous soyons, et quoi que nous vivions,

consiste à réveiller la confiance dans le monde et autour de nous.

Tant d’obscurités, d’inconnus et de souffrances dans ce monde inégalitaire

et générateur d’exclusions risquent de nous confiner dans des zones de confort

artificielles. Avec Marie, nous demeurons debout et en route vers les autres.

 

Le premier janvier, nous prierons pour la paix.

En communion avec Marie, Mère de Dieu,

nous intercéderons auprès de Celui que le prophète Isaie appelle le Prince de la paix.

Oui, la paix demeure un défi majeur dans tous les milieux, à commencer certes en

Ukraine. La paix passe par la justice et la réconciliation.

Nous avons, comme Église au Canada, fait des pas significatifs dans cette perspective.

 

Enfin, pour donner une touche ecclésiale à nos fêtes, je nous souhaite qu’elles soient

synodales, c’est-à-dire toute empreintes d’écoute, de partage et de dialogue.

Ce faisant, elles seront reposantes, lumineuses

et sans doute transformantes pour affronter la nouvelle année.

Luc Tardif, OMI

bottom of page