Contactez-nous

 

secretariat@omiquebec.com

 

Téléphone: 450 658-8761 -poste 601

Télécopieur: 450 658-0129

 

 

 

 

 

Archives Deschâtelets-Notre-Dame-du-Cap

Élaine Sirois

Directrice et archiviste

 info@archivesdndc.com

Téléphone : (450) 658-8761 p. 613

Provincial: Luc Tardif, OMI
 

Vicaire provincial: Jacques Laliberté, OMI

Directeur des finances et des services adminitratifs: Jordan Dosch

 

Adjointe administrative

Aline Hébert

Secrétariat:

Jean-Yves Poulin, OMI

 

Trésorier provincial
Jacques Laliberté, OMI

 


1921-2012
 

Décédé le 13 décembre 2012

 

Le père André Savard est né à Québec, paroisse St-François d’Assise, le 13 août 1921. Son père, Arthur Savard, originaire de Loretteville, travaillait au Bureau central des Postes de Québec. Sa mère, Octavie Cayer était originaire de Québec. André fut le quatrième dans  une famille de huit enfants.

 

C’est à l’âge de sept ans qu’il entreprit ses études primaires à l’école publique de St-François d’Assise. En 1936, il entreprenait le cours classique au juniorat de Chambly. Afin d’éviter la conscription durant la guerre de 1939, il prit l’habit religieux au noviciat de Richelieu, dès juillet 1941 tout en voyageant au juniorat pour compléter l’année dite de Rhétorique. Mais il n’entreprit vraiment le noviciat que le 14 août 1942, fit ses premiers vœux le 15 août 1943, puis partit pour le scolasticat d’Ottawa y faire les études de philosophie et de théologie. C’est le 19 juin 1949 qu’il fut ordonné prêtre à la paroisse St-Antoine-de-Padoue de Perkins par Mgr Alexandre Vachon.

 

La vocation du Père Savard fut préparée par un climat familial exceptionnellement religieux. Elle prit la forme oblate par le biais d’une amitié d’enfance avec le futur P. Roland Denis dont le père faisait partie du Comité du Sacré-Cœur du P. Lelièvre. Ce premier éveil fut soutenu ensuite par le P. Albert Berlinguette, vicaire à St-Sauveur.

 

En 1950, première obédience pour le noviciat de Richelieu comme accompagnateur spirituel et professeur de chant. Il y fut pendant 16 ans. En 1966, il va travailler comme vicaire à la paroisse du Sacré-Cœur de Hull. Après deux années, il revient à Montréal comme aumônier à l’hôpital de la Miséricorde pour 35 religieuses, des malades et des filles-mères.

 

Après trois ans de ce ministère, en 1972, il reprend le service de vicaire, cette fois, à la paroisse de l’Assomption de Sherbrooke : il y restera dix ans, de1972 à 1982. Ont suivi sept années pendant lesquelles il fut responsable de la paroisse Assomption de Maniwaki. En 1989, il revient à Montréal comme vicaire à la paroisse St-Pierre. Après trois ans, on lui demande de prendre la direction de la résidence Guertin, à Hull, tout en se prêtant au ministère paroissial.

 

Après six ans de ce service, il revient à St-Pierre Apôtre, d’abord pour aider au ministère paroissial de 1998 à 2002 et ensuite comme supérieur de la communauté de 2002 à 2005. Avec l’âge qui avançait toujours, il dut réduire de plus en plus ses activités jusqu’à ce que la maladie l’oblige à se retirer à la Résidence Notre-Dame de Richelieu le 26 février 2006.

 

Les funérailles ont eu lieu le mardi 18 décembre 2012, dans la chapelle de la maison Notre-Dame de Richelieu. Le père Luc Tardif a présidé la concélébration et donné l’homélie. L’inhumation aura lieu dans le cimetière des Oblats de Richelieu.


Texte Maurice Lesage, OMI
supérieur de la Maison Notre-Dame, Richelieu)

 

 

André Savard