Contactez-nous

 

secretariat@omiquebec.com

 

Téléphone: 450 658-8761 -poste 601

Télécopieur: 450 658-0129

 

 

 

 

 

Archives Deschâtelets-Notre-Dame-du-Cap

Élaine Sirois

Directrice et archiviste

 info@archivesdndc.com

Téléphone : (450) 658-8761 p. 613

Provincial: Luc Tardif, OMI
 

Vicaire provincial: Jacques Laliberté, OMI

Directeur des finances et des services adminitratifs: Jordan Dosch

 

Adjointe administrative

Aline Hébert

Secrétariat:

Jean-Yves Poulin, OMI

 

Trésorier provincial
Jacques Laliberté, OMI

 

ASSOCIATION APOSTOLIQUE ET AUTRES …

 

Séminariste fervent, Eugène s’intéresse à tout ce qui peut accroître son expérience en vue de la prêtrise. Ainsi, la Congrégation mariale pour s’entraîner à la piété et aux œuvres de charité chrétienne et le Groupe missionnaire fondé par Charles de Forbin-Jacob.

 

Et il y a surtout l’Association apostolique pour la formation d’un corps d’ecclésiastiques d’élite. Eugène y entre en 1810… « À la première réunion à laquelle il participe, il fait observer qu’il n’y a pas assez de zèle pour le maintien de la ferveur dans le séminaire. Il ne suffit pas d’apercevoir les abus, dit-il, il faut prendre les moyens qui peuvent y porter remède. À la rentrée d’octobre 1811, il prend en main l’AA et en devient le secrétaire au moment où les directeurs sulpiciens sont chassés du séminaire par Napoléon. » (*)

 

À noter que l’AA est devenue un foyer de résistance à Napoléon qui a séquestré le pape et dépouillé de leur pourpre des cardinaux ayant refusé d’assister à son mariage avec Marie-Louise.

 

Dans une lettre de 1852 au cardinal Gousset, Eugène écrira : « Encore diacre et jeune prêtre il m’a été donné, malgré la surveillance la plus active d’une police ombrageuse, de me consacrer dans des rapports quotidiens au service des cardinaux romains alors amenés à Paris et persécutés bientôt après… » (*)

 

Eugène s’est engagé au service de son Église. Rien ne peut l’arrêter dès qu’il s’agit de venir à son secours.

 

(*) Cardinal Roger Etchegaray – Eugène de Mazenod – p. 50

 

Denyse Mostert