NOUVELLE DE NORMAND BRÛLÉ, OMI

CONFINEMENT

 

Du haut de mon balcon situé au 21e étage, je regarde le sud de la ville d'Ottawa qui apparaît figé et paralysé dans le temps dû au confinement des citoyens cherchant à éviter la propagation du covid-19. Comme eux je me tiens sérieusement en quarantaine ne sortant que pour des rendez-vous médicaux obligatoires et l'achat occasionnel de nourriture.

 

J'utilise les moyens conseillés pour mieux me protéger et mieux protéger l'autre. Dans mon isolement, je cherche à m'occuper plutôt qu’à me préoccuper. Je me sers du temps octroyé pour accomplir des tâches remises à plus tard telles que le nettoyage du four, du réfrigérateur, de la voiture, etc. Je passe un certain temps à regarder la télévision et à scruter l'Internet pour me divertir et pour suivre le développement de la situation virale mondiale et ses conséquences. Cependant mon confinement s'avère être surtout une expérience de vie communautaire virtuelle. Je rends grâce au Seigneur pour le privilège de pouvoir célébrer l'eucharistie et recevoir la sainte communion - une denrée rare de nos jours pour plusieurs. Bien que ma célébration journalière de l'eucharistie se fasse seule, elle se réalise plus que jamais en profonde communion avec le monde entier en ce temps d'épreuve et d'incertitude.

 

Ce temps d'isolement est pour moi un temps de réflexion, de prière et de méditation. Je suis porté à croire qu'en ce moment la prière est l'arme première à utiliser contre ce virus dévastant. Je m'unis à tous ceux et celles qui prient pour les victimes du covid-19, pour les chercheurs d'une cure, pour les politiciens et pour les personnes sur la ligne de front dans les divers services à autrui. C'est une merveille de pouvoir, étant seul, l’exercer. Avec vous, je demeure uni en Lui, solidaire, en prière et dans l'espérance face à ce fléau qui assaille actuellement notre monde.

 

Brûlé Normand 198-202.jpg

par Normand Brûlé, OMI

communion